RELANCE EUROPÉENNE

La Commission européenne, l’organe exécutif de l’UE, a annoncé mardi avoir emprunté 20 milliards d’euros via une émission d’obligations (des titres de dette émis sur les marchés financiers) auprès d’investisseurs afin de contribuer au financement du plan de relance européen d’un montant total de 750 milliards d’euros. L’UE prévoit de distribuer ce montant sous forme de subventions (390 milliards) et de prêts (360 milliards) en privilégiant les pays les plus touchés par la crise liée au Covid-19.

BITCOIN

Le parlement du Salvador a approuvé mercredi dernier une loi reconnaissant le bitcoin, une monnaie électronique permettant des transactions sans autorité centralisée, comme monnaie ayant cours légal. Selon le texte, il sera accepté pour les achats de biens et services ou encore le paiement des impôts. L’objectif est de « permettre une inclusion financière à des milliers de personnes qui sont en dehors de l’économie légale », a déclaré le 5 juin Nayib Bukele, le président de ce pays dont la monnaie officielle est le dollar depuis 2001.

AIRBUS-BOEING

Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, a annoncé mardi qu’un accord avait été trouvé avec les États-Unis pour résoudre un conflit sur des subventions illégales accordées aux constructeurs aéronautiques européen Airbus et américain Boeing. Depuis 2004, l’UE et les États-Unis se reprochaient mutuellement d’avoir versé des aides publiques indues aux deux groupes et s’étaient appliqués des droits de douane punitifs sur d’autres biens.