Quand a été installé le premier gazoduc au monde ?

Le premier gazoduc a été installé en 1870 aux États-Unis. Fabriqué en bois, il a été posé dans l’État de New York sur une distance de 40 km. Le premier gazoduc en fer, d’une longueur de 9 km, a été construit deux ans plus tard dans l’État de Pennsylvanie. En 1891, deux gazoducs ont été installés sur une distance de 193 km pour approvisionner la ville de Chicago, dans l’État de l’Illinois, en gaz extrait dans des gisements dans l’État de l’Indiana. Cette réalisation marque les débuts des transports de gaz à longue distance et à forte pression aux États-Unis.

Si les premiers gazoducs ont été construits au XIXe siècle, « il faut attendre les années 1960 pour que les techniques de métallurgie permettent de construire des gazoducs performants », explique le site spécialisé Connaissance des énergies. Dans le monde, les gazoducs s’étendent aujourd’hui sur près de 1,3 million de kilomètres, dont près de 500 000 km sont situés aux États-Unis, selon GlobalData, une société d’analyse de données. En France, les gazoducs représentent plus de 37 600 km, d’après les données des deux opérateurs qui les exploitent – les entreprises Terega et GRTgaz, filiale à 75 % du groupe énergétique Engie.

En Europe, entre 1970 et 2019, plus de 1 400 incidents et accidents avec fuite de gaz ont été enregistrés sur des gazoducs, selon la base de données interprofessionnelle Egig qui les recense. Plus de la moitié de ces incidents sont dûs à la corrosion ou à des « interférences extérieures » telles que des mouvements de terrain.

Inscrivez-vous pour poursuivre votre lecture !

Essayez gratuitement Brief.eco pendant 30 jours.
Sans engagement ni carte bancaire.

J’ai déjà un compte