Lobbying

POURQUOI ON EN PARLE.

Le Conseil de l’Europe, une organisation intergouvernementale de défense des droits humains, a demandé jeudi dernier aux gouvernements européens d’« accroître la transparence et la responsabilité en matière de lobbying ». Tout en estimant que le lobbying est « une activité légitime » qui peut contribuer « à une prise de décision éclairée », il demande que « les normes anticorruption soient pleinement respectées », par exemple à travers « la constitution de registres de lobbyistes ».