Position dominante

Une entreprise occupe une « position dominante » si elle possède sur un marché donné un pouvoir tel qu’elle est « en mesure d’agir indépendamment de ses concurrents, clients, fournisseurs et, en définitive, du consommateur final », selon un glossaire publié en 2002 par la Commission européenne. La position détenue par une entreprise est évaluée en fonction de sa part de marché – elle doit être d’au moins 40 % pour être qualifiée de dominante – et de critères tels que son avance technologique ou sa notoriété. La Commission précise qu’une position dominante peut être obtenue « par des moyens légitimes », par exemple « en inventant et en vendant un meilleur produit ». Dans l’UE comme aux États-Unis, les positions dominantes ne sont pas interdites. En revanche, le fait d’exploiter de façon abusive cette position dominante est prohibé.