16 novembre 2022

Cette semaine, dans Brief.eco, nous nous penchons sur les pertes et dommages causés par le changement climatique. Nous nous intéressons au parcours boursier de Meta. Nous vous expliquons ce qu’est le G20 et nous vous posons une question sur le télétravail.

CRYPTOMONNAIES

FTX, la deuxième plus grande plateforme d’échange de cryptomonnaies, dont le siège social est situé aux Bahamas, s’est déclarée en faillite vendredi dernier. Les révélations début novembre du média américain Coindesk sur le montage financier risqué de FTX ont incité Binance, la principale plateforme d’échange de cryptomonnaies, à ne plus accepter les FTT, la cryptomonnaie associée à FTX. Le cours des FTT s’est effondré. Les détenteurs de FTT ont massivement cherché à vendre leurs actifs et FTX n’était pas en mesure de tous les rembourser.

NUCLÉAIRE

Le secteur nucléaire français va devoir recruter chaque année 10 000 à 15 000 personnes jusqu’en 2030 pour répondre aux besoins du parc de centrales existant et concrétiser le projet de construction de nouveaux réacteurs, ont déclaré mardi des responsables d’entreprises et organismes de la filière, tels que EDF et le Gifen, une fédération professionnelle. Emmanuel Macron a annoncé en février la construction de six nouveaux réacteurs de nouvelle génération (EPR2) d’ici 2050.

BOURSE

La Bourse de Paris est devenue la première place boursière européenne par le montant de sa capitalisation, soit la valeur au prix du marché de l’ensemble des actions, devançant ainsi la Bourse de Londres, selon des données compilées et publiées lundi par l’agence de presse Bloomberg. La Bourse de Paris atteint 2 823 milliards de dollars (2 713 milliards d’euros), contre 2 821 milliards pour sa concurrente britannique. Cette évolution s’explique par différents facteurs tels que les bons résultats enregistrés par les entreprises françaises du luxe comme LVMH.